1 logoMIC

MIC Episode 12 (Mini Interview Confinée)

Salut les internautes, de retour plus vers chez moi dans l’Hérault ! J’accueille Audrey au MICro…

1- Peux tu te présenter en qq lignes ?

Après un premiers parcours dans le cinéma, j’ai navigué entre accompagnements de projets culturels et boulots divers. La photographie a toujours été présente mais c’est en 2018 que je me lance réellement et uniquement dans la photographie pour me professionnaliser. Autodidacte, mon précédent parcours a enrichi et confirmé mon identité visuelle.

2- Quel est ton univers photo / matériel?

J’aime la photo « réaliste », rendre compte d’une vérité que j’aime mettre en scène avec une esthétique cinématographique. Au départ je captais principalement les paysages. Aujourd’hui je travaille davantage sur les festivals, le côté reportage et documentaire me passionne, tout autant que l’accompagnement d’artistes, ici je relie les deux aspects. Je travaille également sur des séries documentaires qui rejoignent portraits et environnement. J’aime particulièrement faire des ponts entre Art et science, ce qui me permet de travailler en collaboration avec des chercheurs. Le traitement est la phase créative que j’affectionne le plus. Je travaille avec Canon depuis le début, 6D avec 24-105.f4 / 18-35.f4 / 70-200.f2,8 / 40.f2,8, pieds Manfrotto, Flitre ND HOYA 77. Lightroom pour le traitement.

3- Comment vis-tu cette période de confinement ?

J’entre dans une seconde phase, les débuts changeaient assez peu mes habitudes. Mais l’accumulation de prestations annulées et le manque de liberté individuelle commence à desservir la motivation. Je pense être parmi les privilégiés en terme de confort  mais sur l’épanouissement il faut retrouver un second souffle, impulser du mouvement malgré tout. Cela m’a permis de retrouver mon boitier pour une utilisation plus créative et hors professionnelle, ce qui m’arrive peu au quotidien.

4- Des conseils à donner aux autres photographes confinés?

Rester créatif et confiant.  Je pense que ce secteur doit redoubler de bienveillance et pas mal d’échanges se développent sur les réseaux, c’est positif. Si la motivation manque, retravailler ses photos ou sortir régulièrement le boitier permet de conserver confiance et dynamisme.

5- Quels sont tes projets à moyen ou long termes?

Une exposition est prévue en septembre, je souhaite la faire vivre assez longtemps.  Certains projets sont juste en stand by, notamment une série en collaboration avec l’INRAE, point de départ de nouvelles séries à venir sur le thème « Hommes et Territoire ». Pour le reste, j’espère que tous les festivals ne seront pas annulés et que les prestations diverses pourront continuer après cet épisode.

Merci à toi pour l’interêt que tu nous porte et ton superbe travail.

Merci Audrey pour ton passage plein de sincérité et d’authenticité. Je nous souhaite le meilleur pour la suite !

https://www.instagram.com/av.photographe/

https://photographe-montpellier.co

13 audrey insta2